Poésie

Poésie · 21 décembre 2018
Ce qui est loin s'idéalise; Ce qui est proche, on le noircit. Sauf au printemps où, Dieu merci, On dénoyaute les cerises. Pour les jolies fleurs qui me lisent, Cela crée un léger souci: Ce qui est loin s'idéalise; Ce qui est proche, on le noircit. Les fleurs m'entendent et me disent: "La pluie, nous la craignons aussi. Qu'il soit pressé ou indécis, Le vent abîme notre frise. Ce qui est loin s'idéalise!"

Poésie · 10 décembre 2018
Une ballade dans le style de celles de François Villon, qui sera incluse dans mon recueil de poèmes Le Brahmapoutre à côté d'une poignée de rondeaux des quatre saisons.
Poésie · 03 août 2018
Il existe une combe Secrète et mentholée Où la fraîcheur règne La confiance n'a qu'à bien se tenir Parole confite de soleil! Même ceux qui lavent Le bonheur de la connaître Tendent à l'oublier! On la redécouvre chaque été Avec un peu de chance Il y faut un ciel voilé Plus maudites que désirables Des éclipses de lune Le chien hésite à tourner La poignée du bois de pins Pourtant, ça me dit: Les pommes de pin Tapissent les aiguilles Jeunes chevreuils de l'année Jaillissent...

Poésie · 19 juillet 2018
Sur le temps et sur l'instant présent

Poésie · 07 mai 2018
Sur le fond et sur les bords

Poésie · 28 mars 2018
Sur la forme et sur la césure

Poésie · 28 février 2018
Sur le mot de saison et sur le mot pivot

Poésie · 20 janvier 2018
Non, Delphine, il n'est pas tout à fait terminé. Je dois encore relire et revoir Le cyclope amoureux, et je vais relire aussi une dernière fois le livre 4 consacré à Paris. J'ai encore relu des fables et des poèmes ces deux dernières semaines, et fait un certain nombre de modifications. Je me suis aussi aperçu qu'un mot revenait trop souvent dans ce premier recueil, et j'ai donc dû trouver, là où c'était possible, des synonymes et des substituts à ce mot. Je savais confusément que...

Poésie · 27 novembre 2014
Non, vous avez sous les yeux la dernière ébauche avant l'illustration finale. Mais l'illustration finale est sensiblement identique. J'ai demandé à ce que soit retirée de l'illustration finale l'édition des Fables de La Fontaine que l'on peut voir sous celle des Fables du lavoir. Cela faisait un peu trop prétentieux. Mais l'ébauche faisant le parallèle existe, et je la rends très volontiers publique!

Poésie · 10 septembre 2014
Pas grand-chose à vrai dire. C'était mieux quand il pleuvait régulièrement chaque semaine! Maintenant qu'il ne tombe plus une goutte, on transpire comme des damnés et les ruisseaux commencent à se flétrir et à s'assécher! Quand l'été ressemble à l'image commune qui est véhiculée de lui, il n'est rien de plus que la plus monotone, la plus vaine et la plus sèche des saisons. Vivement l'automne et le retour des pluies! Quand il fait très chaud, la vie de l'homme ressemble vite à...

Afficher plus