Espace anthologie de la fable française


Je projette de regrouper les meilleures fables françaises des siècles passés dans une anthologie de la fable française qui sera une somme. Je crois qu'en la matière, rien ne vaut la sensibilité même d'un poète et d'un praticien du genre. Cela me prendra du temps, car je suis bien sûr loin de travailler à plein temps sur ce projet. Je n'y travaillerai d'ailleurs jamais à plein temps. 

 

Je rends ici publics les premiers tableaux Excel où l'on peut suivre l'avancée de mon travail qui s'étalera sur plusieurs années, voire décennies. Ces tableaux présentent aujourd'hui, si l'on peut dire, le premier état des lieux effectué par mes soins en grappillant des fables et des informations ici et là. Il s'agit dans ces tableaux de détecter et de regrouper les meilleures fables déjà tombées sous mes yeux, et d'offrir un panorama complet de la fable française et de son évolution au fil des siècles. 

 

Je ne m'interdis pas d'inclure aussi dans cette anthologie tout poème animalier à vocation morale ou non. La plupart des grands poètes croisent tôt ou tard les animaux dans leurs poèmes. Certains de ces poètes ont montré par là qu'ils auraient pu être, peut-être, de bons fabulistes, voire d'excellents fabulistes, si le genre avait exercé quelque pouvoir sur eux. Je songe notamment à Joachim du Bellay et à l'esprit qui présida à la composition de ses Divers jeux rustiques

 

Ce premier choix a visé autant à sélectionner les auteurs dont les recueils devront être lus dans le détail par mes soins qu'à offrir un premier choix de fables qui mériteraient éventuellement de figurer dans l'anthologie finale. Bref, ce premier choix a été effectué très largement sur la base d'anthologies parcellaires, déjà existantes, ou sur la base de premiers choix déjà effectués par d'autres que l'on peut trouver ici et là, notamment sur Internet, sauf pour quelques rares cas où j'ai déjà lu moi-même l'ensemble du recueil d'un auteur, comme dans les cas de Marie de France, de Fénelon ou encore de Charles Perrault et de ses fables du labyrinthe de Versailles. 

 

Même pour ce qui est de Florian, je m'en suis tenu pour l'instant aux fables de Florian déjà présentes dans l'anthologie de Jean-Noël Pascal consacrée à la fable du Siècle des Lumières, alors que je dispose de son recueil que je consulte de temps en temps et que je devrai relire un jour. Dans le cas de La Fontaine, qui se taille la part du lion comme il se doit, j'ai choisi pour l'instant autant des fables qui me plaisent que des classiques incontournables. J'ai sélectionné également des fables moins connues, moins populaires, ou moins célébrées et moins appréciées, jugées importantes néanmoins par la recherche universitaire, eu égard à leur originalité créative et à l'apport qu'elles représentent pour l'enrichissement et la sophistication du genre, mais aussi eu égard au suivi de l'évolution du style et de la pensée de La Fontaine. Je songe ici aux premières fables des différents livres du recueil évoquant directement le genre de la fable et aux fables de La Fontaine se déroulant dans des jardins, fables dont l'importance a été démontrée par Marc Fumaroli dans son essai introductif à son édition des fables de La Fontaine. 

 

Bien sûr, diverses anthologies de la fable française existent déjà, mais elles sont relativement anciennes et parcellaires. Elles n'englobent pas la totalité de l'histoire et de l'évolution du genre. Il n'existe pas même d'anthologie de la fable moderne ou de la fable du vingtième siècle. Pour se faire néanmoins une petite idée des anthologies du passé couvrant un tant soit peu cette matière, on peut consulter les indications bibliographiques fournies par l'anthologie de Jean-Noël Pascal consacrée à la fable au siècle des Lumières et publiée en 1991 par l'université de Saint-Etienne avec le concours du CNRS.   

 

Cliquez ici pour découvrir et suivre mes sélections bien sûr susceptibles d'évolution.